Fils unique de Jacques Dutronc et de Françoise Hardy, Thomas Dutronc ne s’initie véritablement à la musique lorsqu’il découvre la musique manouche du guitariste belge Django Reinhardt.



Sa carrière solo de ne débute qu’en 2007 avec la sortie de son premier album « Comme un manouche sans guitare », sur lequel il y signe douze des treize textes.

Deux mois après sa sortie, l'opus est certifié disque d'or avec 400 000 exemplaires sont vendus. Le public accueille avec chaleur cette variété teintée de jazz manouche aux textes ciselés, comme dans les singles « J'aime plus Paris » et « Comme un manouche sans guitare ».

 

Plébiscité par le public et soutenu par la critique, le musicien est nominé aux Victoires de la Musique 2008, dans les catégories album révélation de l'année et artiste révélation du public.

En octobre 2011, Thomas Dutronc revient avec « Silence on tourne, on tourne en rond ».
Un opus dans la même veine que son précédent, mais où l’artiste se dévoile plus. Ecoulé à 180 000 exemplaires, on y trouve les singles « Demain », « On ne sait plus s'ennuyer », « Turlututu » ou encore « Sac ado ». Début 2013, le musicien propose une nouvelle version du titre « Clint (Silence on tourne) » en duo avec la chanteuse irlandaise Imelda May.

Spécialiste de la scène, Thomas Dutronc entame évidemment une grande tournée en France, qui le conduit notamment sur la scène de l’Olympia en janvier 2013.