JULIEN RIBOT



On demande à Julien de parler de lui, il sourit un peu et il parle de sa musique. Il préfère. On évoque « Love », le premier titre de son disque. Il
fredonne ce morceau... On parle de ce disque, de son premier pas dans la
langue de Brian Wilson et de David Bowie. Il parle tout bas et il sourit
beaucoup. Je lui dis que j'aime vachement la chanson « Annabelle ».
`
Il me dit qu'elle parle de son « Annabelle » à lui. Une Annabelle qui partage sa vie et qui est la maman de Coco, leur gamine. Une petite fille qui aimera les chansons qui lui sont dédiées dans cet EP qui porte son nom.

Des comptines pour adultes qui parlent de monstres (« Cyclop ») et d'amour (« Love »). Des chansons avec des mots pour dire les fleurs (« Edelweiss »).

Depuis ses débuts, Julien a écrit plein de chansons, et il en a arrangé plein
d'autres pour tout un tas de gens. Offrir des arrangements beaux comme les
tiens aux musiques d'Alain Chamfort et de La Fiancée, ce n'est pas
précisément faire des perruques à Stone et Charden. »

Il sait pas si ça se fait, il est pas super sûr alors on le fait pour lui : Chamfort et La Fiancée donc... Et Captain Kid aussi. Et plein dautres... Breastfeeders qui se dansera le mieux...